Fiscalité internationale

Article 238 A du CGI et preuve du régime fiscal privilégié

Le Conseil d’État rappelle qu’une simple différence de taux (aussi significative soit-elle) entre l’IS français et l’IS du pays étranger considéré ne suffit pas à démontrer l’existence d’un régime privilégié.